réussir entretien annuel

Réussir ses entretiens annuels

Les entretiens annuels sont un moment clé dans la vie d’une entreprise. Pour le manager, c’est le moment de faire un point mais aussi de créer une dynamique positive pour motiver ses collaborateurs.

Bien préparer ses entretiens annuels

Pour de nombreux employés, l’entretien annuel est un moment majeur parfois redouté (voir cet article sur psychologies.com). Mais le manager n’est pas en reste, c’est pourquoi il se doit de préparer dans les détails cet entretien. Et cela passe par différentes étapes.

Bien préparer son entretien annuel, c’est tout d’abord échanger avec ses collaborateurs, d’une part pour les informer de la date à laquelle il se déroulera mais aussi pour les inciter eux-mêmes à le préparer. C’est un moment d’échange crucial, chacun doit arriver avec ses arguments et ses interrogations. Pour le manager, il est essentiel de créer un climat positif, un climat de confiance, et de montrer son intérêt pour chaque collaborateur. Préparer son entretien annuel, c’est ainsi faire un point sur chaque personne, sur son travail, ses résultats, ses compétences. Cela passe par l’écoute, l’observation, mais il est aussi plus que conseillé de faire un point avec les équipes des ressources humaines.

Enfin, la préparation d’un entretien annuel doit se faire en termes de logistique. L’entretien doit pouvoir se dérouler dans un lieu neutre et calme pour un échange constructif dans les meilleures conditions.

Quelle posture adapter ?

Le travail de management est complexe et complet. Le manager doit s’appuyer sur des faits mais aussi faire preuve de psychologie. Lors de l’entretien, il doit pouvoir échanger avec son collaborateur sans jamais le juger. L’entretien annuel doit être factuel. Un problème a été rencontré, il faut déterminer quelles en sont les causes et surtout, comment le régler. Si le collaborateur semble montrer de la frustration, c’est le moment ou jamais de comprendre les raisons de celle-ci pour trouver les réponses adaptées. Car un collaborateur frustré est un collaborateur moins efficace. En revanche, certains collaborateurs font preuve d’une grande motivation, ont de l’énergie à revendre, et doivent être considérés comme des moteurs pour l’entreprise.

L’entretien annuel est ainsi le moment choisi pour remotiver les collaborateurs victimes de blocages mais aussi de valoriser les moteurs de l’entreprise.

L’entretien annuel : une ouverture vers de futurs projets

Cet entretien annuel ne doit pas être une formalité administrative jusqu’au prochain rendez-vous. Il se doit d’être constructif. Le manager doit tirer des enseignements de cet entretien et les partager avec ses collaborateurs.

L’entretien doit ouvrir sur l’avenir, permettre d’évoquer les prochains objectifs et, toujours avec beaucoup de psychologie, le manager doit échanger avec chacun sur sa place dans les futurs projets, qu’il soit simple exécutant/suiveur ou qu’il fasse partie des moteurs de l’entreprise. L’objectif est d’impliquer tous les collaborateurs pour que chacun s’implique à sa manière et fasse partie intégrante du projet. En cas de réussite, tout le monde sera stimulé.

Enfin, cet entretien peut aussi être l’occasion de proposer des formations en fonction des attentes qui auront été perçues lors de cet échange. Car le manager doit aussi profiter de ce moment pour déceler les lacunes ou les potentiels d’évolution de ses collaborateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *